Université Dauphine
Publications » Les cahiers de la chaire » Cahier n°7 - Septembre 2014

Cahier n°7 - Septembre 2014

Les cahiers de la Chaire EGE, 2014, n°7

Auteurs 

José Allouche : Professeur, IAE de Paris
Olivier Charpateau : Maître de conférences, Université Paris-Dauphine

 

 

État de l’éthique dans les entreprises – l’état des entreprises 2012

Chapitre d’ouvrage publié dans L’état des entreprises 2012, Ed. La Découverte (2012)

Éthique et parties prenantes. Les enjeux philosophiques

Le terme d’éthique est devenu au fil des vingt dernières années un mot commun, dont le sens dépend de son utilisateur et régulièrement mobilisé dans le champ du management. Il est particulièrement prisé pour parler du comportement des entreprises vis-à-vis de ses partenaires et de ses salariés. La séparation entre propriété et décision a servi de point de départ à une analyse qui oscille entre juridisme et économisme pour définir les logiques de responsabilité de et dans l’entreprise. La théorie des parties prenantes s’est construite alors sur le constat que l’entreprise ne peut se limiter à rendre des comptes aux seuls actionnaires en maximisant le profit redistribué. La mise en perspective des textes fondamentaux sur les parties prenantes avec les courants philosophiques portant sur l’éthique permet l’émergence de plusieurs constats et questionnements.